Traduction

mercredi 27 mai 2015

Bientôt la généralisation de la G.P.A. en France?

La machine à émotions aura-t-elle la peau de la raison? On parle depuis quelques temps de la reconnaissance de la G.P.A. (Gestation Pour Autrui) en France pour les enfants nés sous ce procédé à l'étranger. Pour ceux qui me suivent (et pour les petits nouveaux qui me lisent), vous me connaissez assez pour savoir que je suis absolument contre cette pratique inhumaine qu'est la G.P.A. et ce sans distinction de l'orientation sexuelle des personnes demandeuses!
Pourquoi me demanderez-vous? Tout simplement parce que la G.P.A. est la porte ouverte à la commercialisation et à la marchandisation de l'être humain! On le voit déjà dans le pays le plus moderne et le plus évolué en matière de civilisation: les États-Unis... De toutes façons, si vous cherchez d'où viennent les pires pratiques et dépravations du monde, vous avez juste à traverser l'Atlantique et vous y êtes! Comme le disait Oscar Wilde:

"Les États-Unis d'Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation."

Ai-je vraiment besoin d'en dire plus sur ce pays qui représente à lui-seul la décadence, la dégénération de la civilisation moderne? D'autres pays, pensant que les U.S. sont l'exemple à suivre, comme l'Inde, ou le Niger, ont également leurs usines à bébés, avec leurs ouvrières tournant en 3-8 comme si elles bossaient dans une usine Renault ou Electrolux... Pour en revenir à cette pratique ignoble qu'est la G.P.A., elle est en passe d'être acceptée en France, je vous le dis, ce n'est qu'une question de temps. On commence d'abord à les reconnaître (du moins à nous forcer à les reconnaître grâce à la fameuse "machine à émotions" qu'on appelle "sentimentalisme") de manière administrative, donc dans l’État Civil et après, de manière graduelle, on devra finir par accepter que des gens aient recours à la G.P.A. en France car "c'est trop loin d'aller à l'étranger alors que chez eux on autorise blablabla...". Si la pratique est interdite en France, c'est pour une BONNE RAISON! 

 

 

Saisi dans deux affaires similaires, le procureur général près la Cour de cassation va recommander l'inscription à l'état civil d'enfants nés par gestation pour autrui (G.P.A.) à l'étranger. Il fixe comme condition majeure que la filiation biologique avec leur père français soit formellement établie par une expertise judiciaire. 


Ce n'est pour l'heure qu'une recommandation, mais elle pourrait mettre fin à des situations compliquées. Les affaires de reconnaissance d'enfants nés par GPA (Gestation pour autrui) à l'étranger s'accumulent en effet devant les tribunaux, pour demander leur inscription à l'état civil français. Et les décisions de justice tombent, parfois contradictoires.
Ainsi la cour d'appel de Rennes a-t-elle refusé la reconnaissance d'un enfant le 15 avril 2014, avant de l'accorder à un autre le 16 décembre. Pourtant, dans les deux cas, il s'agissait d'enfants nés tous les deux par GPA en Russie, et de pères français.



ADVERTISEMENT
La France déjà condamnée par la C.E.D.H.

Saisie à son tour sur ces mêmes affaires, la Cour de cassation va donc recommander la reconnaissance de ces enfants, lors de l'examen des pourvois le 19 juin prochain. Une seule condition : que la filiation biologique soit établie avec le père français.
Jusque-là, le procureur général avait rejeté les pourvois relatifs à la reconnaissance d'enfants issus de la GPA à l'étranger. Mais le haut magistrat se voit contraint de faire évoluer sa position, sous la pression notamment de la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH), qui a condamné la France en juin dernier en la matière. Pour l'institution européenne, la France a parfaitement le droit d'interdire la GPA sur son territoire, mais l'intérêt supérieur de l'enfant, même né à l'étranger, doit primer sur l'intérêt général.
Lundi encore, le parquet de Nantes a indiqué avoir fait appel d'un jugement du tribunal de grande instance. Le procureur de la République refuse, comme il y est obligé, d'inscrire à l'état civil trois enfants, nés par GPA aux Etats-Unis, en Inde et en Ukraine.

Affaire à suivre, mais nul doute que si rien n'est fait, on va devoir se faire à l'idée que les mères porteuses qui louent son ventre, c'est moralement sain et moderne! A moi on ne me la fera pas, je ne suis absolument pas prêt d'accepter une telle pratique ni reconnaître en tant qu'être humain toute personne, qu'elle soit demandeuse ou mère porteuse, impliquée dans le "cercle de la G.P.A.", pour ainsi dire, même la tique mériterait plus de respect...

Sources:


lundi 11 mai 2015

L'ISDS ou comment servir le pouvoir aux entreprises sur un plateau d'argent!

Elle est belle ma démocratie, elle est belle! Elle ne sert surtout à rien si les entreprises privées se permettent de contourner l'ensemble des lois étatiques afin de prendre le contrôle des ressources environnantes, de faire les pires cochonneries de la planète et j'en passe. Comment, en 2015, peut-on laisser des multinationales décider de la pluie et du beau temps dans les pays où ils s'implantent? Hé bien c'est simple: en les aidant à se protéger juridiquement. L'I.S.D.S est un dispositif juridique permettant aux entreprises de porter plainte contre les institutions étatiques dont les tribunaux (privés bien évidemment) sont gérés non pas par des juges impartiaux mais par des proches des entreprises concernées! Face, je gagne, pile, pile tu perds.

Ce dispositif, sensé inciter des investisseurs étrangers à s'implanter dans tel ou tel pays, est un outrage à la démocratie et n'est absolument pas pour l'intérêt de la population! Même si la "démocrassie" n'existe pas et n'a jamais existé, cette mesure, couplée avec des traités internationaux comme le traité transatlantique, va faire raquer encore plus les contribuables européens car les indemnisations versées par l'Etat sont tout simplement nos impôts! Déjà que je trouve scandaleux d'en payer encore alors qu'ils ne financent absolument pas notre système contrairement à la T.V.A., si en plus on doit payer pour permettre à Areva de faire tourner ses machines ou à B.A.S.F de polluer encore plus nos terres, je ne vois pas comment cela ne pourrait pas finir en insurrection. Quoique si: pas un mot sur les dispositifs et sur les traités, comme à l'accoutumée, et passons des débilités à la télé pour ramollir le cerveau des masses.

Sur ce, voici une petite vidéo expliquant ce qu'est l'I.S.D.S et les effets que ce dispositif pourait avoir sur nos vies, bon visionnage!




Sources: