Traduction

dimanche 30 juin 2013

Les FEMEN: Le summum de la dégradation.

Des femmes presque nues, nous en avons à toutes les sauces: publicités où elles se déshabillent juste pour un pot d'Activia, pour du gel douche ou même pour du parfum; magazines "people" pour prouver qu'un régime lambda leur a fait perdre 10 cm; grosses affiches urbaines juste pour présenter du rouge à lèvres et je ne m'attarderais même pas sur la filmographie qui pullulent de femmes nues pour le plus grand bonheur des élites et des téléphages dévoreurs d'érotique et de pornographique. L'image de la femme, malgré les différents courants féministes, continue à être dégradée et ce volontairement.




Ce que je considère comme le plus haut degré de dégradation s'appelle "FEMEN". Pour l'historique, ce groupe de soi-disant féministes a été fondé en Ukraine en 2008 par Anna Hutsol, dans le but de défendre le droit des femmes, et ce courant s'est très rapidement étendu dans le monde entier afin qu'on entende leur voix. Si l'idée de base est louable, car quelques inégalités persistent, les méthodes, la façon de faire et la mentalité des FEMEN laissent vraiment à désirer. Si on cherchait le moyen de détruire encore plus l'image de la femme dans le monde, on l'a trouvé!

De ce que j'en ai vu, que ce soit sur Internet via des vidéos jamais diffusées à la télé, ou à la télé même car c'est toujours marrant; PAS UNE FOIS j'ai vu les FEMEN manifester pour les femmes. La seule fois était pour promouvoir ce mouvement, dire que c'est bien de se faire entendre en exhibant ses seins etc... Très réductrice comme méthode, vous en conviendrez, il faut donc que les femmes se dessapent pour s'exprimer, j'ai déjà vu des femmes se faire entendre avec des manières plus conventionnelles et plus civilisées.

A part ça, leur hobby est de profaner les églises et de réduire au maximum toute forme de religion (principalement la religion catholique) alors que ceux-ci n'avaient rien demandé. Imaginez que vous vous mariez à l'église, et là, une horde de FEMEN seins nus, avec des messages plus que blasphématoires comme "FUCK GOD" (je ne suis pas religieux, mais un peu de respect quand-même), envahissent le bâtiment pendant votre cérémonie, comment réagiriez-vous? Et on ne peut rien leur dire sans se faire traiter de "sexistes" ou "anti-progressistes" si on critique leur méthode.

Leur dernière plus grande action fut l'infiltration et leur attaque au sein d'un gros groupe de personnes qui étaient contre le "Mariage pour tous" (ah quand l'EDF augmente ou que le mec de Goldman Sachs dit qu'il faut baisser les salaires, il n'y a plus personne mais passons...). Personnellement, je m'en fiche de ce sujet, il y en a des moult fois plus importants à traiter, mais là, elles ont attaqué des personnes venues manifester légalement pour ensuite se faire passer pour des victimes! Une vidéo a été retrouvée montrant les FEMEN agresser les gens malgré la présence d'enfants et de personnes âgées (là par contre, c'est idiot d'avoir sorti les enfants) mais la caste médiatique a préféré diffuser un bout de la scène montrant ces gens agresser ces pseudo-féministes, un grand merci à cette journaliste menteuse de Caroline Fourest à qui on doit la promotion des FEMEN à travers la France, nous n'avions pas besoin de ça. En tant que reprise de justice récidiviste, c'est étonnant que les médias daignent l'écouter malgré les polémiques qui entoure cette personne.

Il n'y a pas si longtemps, trois FEMEN ont manifesté à Tunis seins nus (deux françaises et une allemande) et ont été arrêtées comme il se doit pour atteinte aux bonnes mœurs  et atteinte à la pudeur. Remises en liberté avec une condamnation de 4 mois et un jour de prison avec sursis en appel, elles pourront recommencer ailleurs, là où le droit ne s'applique pas pour tout le monde (comme en France) car je n'ai vu nulle part que les FEMEN ont été condamnées pour atteinte à la pudeur ou trouble à l'ordre public sur le sol français. Par contre, quand il s'agit de dresser un PV pour une personne aidant une autre à réparer sa voiture car il ne portait pas le gilet jaune en plein jour, là le droit est vite appliqué. La justice n'est pas la même pour tous.

Quoiqu'il en soit, ces FEMEN font un très bon outil de subversion pour les élites, on ne parle plus que de ça lorsque l'occasion se présente, dégradant au passage l'image de la femme qui en a plus que marre d'être réduite à l'état d'objet du désir (de seins, ici) pour mieux tenir le bétail en laisse. Et je ne sais pas ce qui me désole là-dedans: le fait que ce genre de femmes existent, ou les multiples personnes (famille comprise) qui les soutiennent. Encore une fois, le droit des femmes est un droit fondamental, mais revendiquez-le REELLEMENT, ne vous en servez pas comme prétexte pour faire le singe à la télé, quitte à vous soulever contre quelque chose, allez à la BC€, au siège de la Commission €uropéenne et là vous ferez quelque chose d'utile au peuple!

samedi 22 juin 2013

Laurent Louis sur le traité mortifère €uropéen de stabilité

Laurent Louis, ce député belge agissant véritablement pour les citoyens et contre la politique €uropéenne est décidément sur tous les fronts et c'est honorable! Des discours au Parlement, il en a fait une paire, vous pouvez d'ailleurs les voir sur sa chaîne Youtube, mais quand nous voyons son collègue derrière lui dormir, tchatcher avec ses potes, pas sûr qu'il soit attentivement écouté par l'ensemble du Parlement.




La vidéo que je partage concerne cette fois-ci un nouveau traité €uropéen voulant encore plus notre ruine et notre mort: le traité €uropéen de stabilité. Il prévoit, selon Monsieur Louis, une nouvelle mesure pour réduire les budgets des Etats membres de l'Union que nous le voulions ou non. A l'heure actuelle, en France comme partout en Europe, ce sont les gouvernements qui décident des budgets prévisionnels pour l'année suivante, regroupant les dépenses publiques, le remboursement de la fameuse "dette illégitime", les diverses aides aux entreprises; ce traité veut effacer ce qu'il reste de souveraineté aux pays placés sous la coupe de la Troïka.

De ce fait, nous subirons, dès 2018 car le traité impose un délai de 5 ans avant l'application de ce traité, qu'il soit ratifié ou pas, du moment qu'on fait partie de l'Union, de nouvelles coupes budgétaires et les Etats devront réduire les dépenses concernant le domaine public, à savoir la santé, l'éducation, les services publics, les pensions de retraite, les chômeurs; dans le but de réduire la dette car le traité veut imposer aux pays un déficit INEXISTANT! L'idée de base, à savoir d'aider les pays à ne plus essuyer de dettes, est louable, mais la manière d'agir est abjecte! COMMENT peut-on arriver à un déficit de 0%, puisque de une, les traités actuels nous obligent à réduire notre dette publique mathématiquement impossible à rembourser? Et encore, le plus drôle est à venir: si un pays ne respecte pas ses engagements et qu'il a l'outrecuidance d'avoir un déficit existant, une sanction lourde pourra être appliquée  par une Justice €uropéenne, telle qu'une amende à faire pâlir un conducteur en excès de vitesse: des milliards d'€uros, payés par nos impôts encore une fois et que l'Etat devra encore emprunté à taux usuraire exorbitant, la guerre au Mali n'aurait-elle pas assez ruiné la France et les pays entrés en tant que belligérants? La guerre en Syrie ne fait-elle déjà pas assez mal aux Etats membres qui cotisent pour les soi-disant rebelles?

Ce cher Monsieur Louis met le doigt sur plusieurs points sensibles, déjà le fait que le peuple n'a pas à ouvrir sa bouche sur le sujet, que les technocrates et politiques préfèrent les abrutir à coup d'émissions de télé-réalité, voire même à coup de TV tout court; il remet en question le traité de Lisbonne ratifié de force en 2008 suite au NON exprimé par la majorité du peuple en 2005; il remet sur la table le problème grec, qui a déjà subi NEUF plans d'austérité, chacun d'entre eux ayant grossi la dette grecque de manière conséquente et il ne reste quasiment plus rien de la souveraineté de la Grèce, puisque le peuple ne peut pas s'insurger tranquillement sans se prendre des coups de matraque et de gaz lacrymogène dans la figure. L'insurrection est un droit sacré, à la fin, et chez nous, notre ancien Premier Ministre Droopy...François Fillon l'a purement et simplement condamné et réprimé, ça aurait été plus explicite s'il avait obligé les Français à porter des colliers pour chiens.

Si ce traité est ratifié et signé, il ne restera plus rien de notre identité nationale et personnellement j'ai toujours été contre ces conneries d'U€ et de mondialisation, qui tuent un par un les Etats souverains et indépendants. Toutefois, le message passé par certains article du traité sont clairs: les Etats membres devront ratifier le traité dans les 5 ans à venir; il y a donc deux voies possibles et pas des moindres:

  1. Rester dans l'U€, signer le traité de la Mort et regarder les politiques aspirer tranquillement ce qui nous reste d'argent et de dignité.
  2. Sortir de l'U€, sachant qu'on nous montera la tête à coups de pseudo-économistes, alors que c'est la solution évidente pour rester maîtres de notre destin.
Cet article est également un appel à sortir de cet enfer qui ne finira pas tant que la menace "terroriste", "anti-démocratique", "révolutionnaire" et "anti-progressiste" (à savoir, nous, le bétail osant vouloir sortir de l'enclos) ne sera pas enrayée. Cette fois-ci, c'est eux ou nous, et nous disposons de cinq années seulement pour faire quelque chose. Le mandat de notre incompétent de Président se terminera d'ici là en espérant un nouveau départ.



lundi 3 juin 2013

Les Jeux Olympiques, un Etat dans l'Etat.

La définition du sport a bien changé en quelques décennies, il fut bien loin l'époque où il été considéré comme un art à part entière, l'époque où n'importe qui pouvait faire le sport qu'il voulait sans rien devoir à personne. Aujourd'hui, chaque sportif n'est qu'un homme-sandwich parmi tant d'autres, portant inlassablement les marques des sponsors qui les paient pour du résultat. Encore, ce serait à moindre mal si les sportifs étaient les seuls concernés par lesdits sponsors, l'organisation des événements eux-mêmes sont depuis longtemps dans le collimateur des gros bonnets privés, que ce soit les banques, les industries agro-alimentaires, l'automobile, tous s'arrachent le pouvoir d'avoir son mot à dire quant à la mise en place d'un quelconque événement sportif. Le plus grand d'entre eux: les Jeux Olympiques, véritable dictature fermée à l'image de la Corée du Nord qui s'immisce dans les Etats "participants".





Véritable laveur de cerveaux à échelle mondiale, les "Jeux Olympiques", été comme hiver, sont sensés apporter une sorte de lien d'harmonie entre tous les pays du monde, y compris les pays en conflit majeur (la Syrie, où anciennement la Libye), ce qui apporte en mon sens une certaine indécence vis-à-vis des nations où le peuple est affaibli (Corée du Nord incluse, les habitants étant tenus en laisse par la famine). Mais au lieu d'apporter ce lien, l'événement n'apporte que de la débauche la plus totale, où les téléspectateurs s'affalent pendant un mois devant la télé, n'ayant que pour sujet de conversation le record établi par un certain athlète aux 100 mètres où la distance parcourue par un poids lancé par l'allemand représenté. On voit un bonne partie de l'humanité se droguer aux stéroïdes ou autres anabolisant, mettre son corps en danger en tentant d'aller le plus loin possible dans le sport où il excelle, espérant rafler ainsi une médaille d'or qu'il pourra placarder sur le mur de la cheminée, faisant oublier au passage les médaillés d'argent ou de bronze car en compétition, seul le premier compte.

Traitons maintenant de l'organisation même de ces jeux, le CIO (Comité International Olympique) a pour charge de désigner par "vote" (entendez par là le représentant déposant le plus gros chèque lors du scrutin final) le malheureux pays organisateur qui aura pour consigne d'héberger le futur village olympique pendant un mois, 4 ans après les précédents J.O.  Après avoir lu un article fort intéressant sur la dictature du langage et de la propriété intellectuelle dans les J.O., il est presque évident que le pays hôte désigné par "vote" est celui qui délivre le moins de liberté à son peuple, mais également celui qu'il faut endetter au plus vite! Ce qui explique un peu pourquoi la France n'a pas été choisi en 2012, à l'époque du vote, en 2005, Chirac présidait la Nation française et le peuple n'était pas étouffé par le début de politique sécuritaire mis en place deux ans plus tard par Nicolas Sarközy de Nagy-Bocza. Quant au rapport avec la fameuse dette publique, il faut regarder ce graphique:





Comme nous pouvons le constater, la courbe marron (représentant la dette publique définie par Maastricht) a connu un pic soudain en 2007, date de début des travaux pour les infrastructures devant accueillir les fameux Jeux Olympiques de Londres! Et qu'on ne me fasse pas croire que le début de crise (perpétrée en 2008) est à elle seule la cause de ce pic soudain, faisant passer la dette de 45% à 90% en seulement 4 ans, c'est faramineux! Maintenant, il faut voir si les stades et autres infrastructures sont encore exploités, ou s'ils ont connu le même sort qu'en Grèce, suite aux J.O. d'Athènes en 2004, les stades et immeubles ne sont plus utilisés alors que leur construction a eu de lourds retours sur la dette grecque, on connaît malheureusement la suite. Le Royaume-Uni n'était pas assez endetté pour nos chers amis banksters et mis à part une guerre, rien ne coûte aussi cher que l'organisation de ce bal du diable (LienComme quoi, il ne fait pas bon d'être un pays hôte pour les finances publiques.

Quant à ce qui se passe dans l'enceinte du village olympique, c'est tellement affligeant qu'on se croirait presque en plein tournage d'un remake de "1984" de George Orwell, puisque c'est une vraie dictature, et à tous les niveaux! Et comme il y a beaucoup à dire, je vais vous dresser une liste non-exhaustive des points à retenir sur le village olympique, instauré par le CIO, vrai chef de l'Etat olympien, financé par les sponsors, vrai gouvernement olympien:


  1. Le CIO a autorité sur tout ce qui se passe sur le "sol" olympien, ce qui veut dire que le gouvernement hôte n'a aucun pouvoir (loué au CIO pendant le mois des festivités), un véritable Etat instauré dans l'Etat.
  2. Les sponsors ont également autorité sur les produits et les services dans l'enceinte. Petit exemple: en 2012, McDonald's était sponsor des JO de Londres, et en tant que tel, AUCUNE autre marque de frites ne pouvait être consommée sur place, exceptées celles qui composent le traditionnel Fish'n'Chips, soit des frites artisanales. Adieu  donc McCain ou les frites provenant de Quick ou des kébabs du coin. Et cela vaut aussi pour les boissons (Coca-Cola/Nestlé), service de paiement (Visa), ou les vêtements (équipementiers partenaires).
  3. Il y a même une barrière des mots dans le village. Exemple, il était interdit de prononcer certains mots en rapport avec l'événement et dans un certain ordre sans avoir payé les droits de les prononcer. Par exemple, avez-vous entendu TOUS les journalistes sur place dire "Jeux Olympiques" à la suite? Non! Ils disaient tous "Jeux d'été" car hormis France Télévisions, ces malheureux ne s'étaient pas acquittés des royalties, ces mots en rapport avec les J.O. sont soumis à la propriété intellectuelle, il suffit de se remémorer du fameux "Olympic Café", forcé de se rebaptiser "Lympic Café" suite aux menaces d'amendes des forces de l'ordre olympiques car ce bar avait un nom non-conforme à la loi olympique temporairement mise en vigueur. Une vraie dictature de langage qui punit sévèrement ceux qui prononcent "médaille d'or olympique" sans autorisation, et croyez-moi que l'amende est très salée. 
Dans le lien que je vous avais fourni sur les coûts, nous pouvons noter une somme colossale rien que pour la sécurité du site pour un mois, additionnez ça aux trois points que je vous rajoute, vous obtenez un Etat totalitaire par excellence. Et nous sommes bombardés en permanence de publicités ridicules, d'articles d'informations sur ça alors que ça ne nous apportera rien dans la vie, à part plus de décadence. Je ne traiterai évidemment pas des multiples prostituées présentes pour divertir les athlètes ayant le malheur d'être représentés par leur pays, moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. Ne parlons pas non plus des affaires évidentes de dopage qui touchent toutes les disciplines du monde, et encore moins des affaires de corruption, de débordement des services de sécurité et d'employés sous-payés et traités comme des esclaves (surtout les jeunes étudiants en manque d'argent).

En 2014, les nouveaux jeux olympiques d'hiver se dérouleront en Russie, à Sotchi plus précisément. Les règles seront exactement les mêmes que pour les J.O. d'été et je me demande comment le couple exécutif Poutine/Poutine va gérer les coûts de construction. La Russie compte pourtant de très beaux stades partout dans son pays. Et quant aux prochains Jeux à Rio, au Brésil, je ne me montre pas plus optimiste, car les finances de ce pays sont mises à rude épreuve avec le Mondial de Football 2014. La FIFA, le CIO et les sponsors, en seulement deux ans, vont s'en mettre plein les poches pendant que le peuple brésilien subira sans broncher l'effet de l'alourdissement de la dette. J'en viens à être heureux pour la France de ne pas avoir été choisi en 2012, vu que notre nation devra déjà essuyer de gros coûts pour le Championnat d'Europe des Nations de 2016.