Traduction

jeudi 19 décembre 2013

Le traité transatlantique: vers un monde privatisé?

On sait déjà que les grandes multinationales bénéficient de certains "passes-droit" dans les pays où ils sont implantés: protections judiciaires, peines très très légères, lobbying intensifs et très faible imposition. En faisant fi de l'environnement, du traitement infligé à certains de ses salariés, elles se sont emparés d'un semblant de pouvoir, faisant la pluie et le beau temps où ça leur chante.




Mais ce pouvoir sera bientôt plus grand et bien réel, via le fameux "traité transatlantique", un accord de libre-échange économique et commercial entre les pays de l'Union €uropéenne et les Etats-Unis d'Amérique. Cet accord tenu au secret depuis bien longtemps (on en fait mention depuis les années 1990) permettrait aux States, du moins aux grosses entreprises, d'avoir plus d'influence dans l'U€, comme c'est déjà le cas avec les pays asiatiques, via l'accord de partenariat transpacifique. Le libéralisme sera de plus en plus standardisé et deviendra la norme économique entre les Etats signataires de cet accord. 

Cela rappelle bien évidemment ACTA (Accord Commercial Anti-Contrefaçon) et son successeur, le CETA (Accord Economique Commercial Global), où des hommes d'affaires privés veulent imposer leurs règles et leur façon de gérer l'économie à tous les pays du globe, en faisant fi des lois régissant les nations. Dans le cas du Traité transatlantique, ce pouvoir de contourner les lois sera non seulement bien réel, mais en plus légal! O_o 

Je m'explique: si un Etat signataire comme la France refuse par exemple l'implantation d'un McDo dans un beau coin de paysage ou si l'Espagne refuse qu'Areva exploite une petite mine d'or, ces entreprises PEUVENT poursuivre ces Etats au nom de l'intérêt économique par le biais d'un tribunal indépendant. J'ai parlé de tribunal indépendant? Car les tribunaux nationaux ne seront en aucun cas mêlées à ces affaires! Les articles de loi du futur traité transatlantique mettront en place des tribunaux indépendants de toute Justice nationale, mis en place exclusivement pour trancher les différents litiges entre les investisseurs ou grosses entreprises et les Etats mis en cause. 

Cela est déjà arrivé dans certains pays:

  • Au Salvador, le gouvernement avait refusé qu'une entreprise canadienne exploite ses mines d'or, non sans une certaine pression populaire. L'entreprise canadienne poursuit le Salvator en justice et réclame 315 millions de $ pour perte de profits futurs.
  •  En Argentine, le gouvernement a gelé les factures d'eau et d'électricité au vu des grosses factures réclamées par les entreprises privées gérant ces ressources. Celles-ci ont réclamé à l'Argentine 1 milliard de $ d'indemnités et ont eu gain de cause, car l'Argentine a eu l'outrecuidance d'aider son peuple.

Et bien d'autres encore, et cela arrivera chez nous et partout dans l'U€ si le traité passe. Et avec la pression exercée par la Commission €uropéenne (encore eux), il aura toutes ses chances d'être ratifié, car nulle question de faire un référendum, le peuple est bien trop stupide pour de tels accords, il ne comprendrait rien, faut laisser faire "la crème des humains, qui savent tout". Encore une fois, on a bien la preuve que la démocratie n'existe pas et que depuis l'instauration de cette U€, on vit dans un super-Etat dictatorial.

A quoi serviront nos tribunaux alors? A rien, car d'après la C€, ils ne sont pas assez impartiaux et n'offrent pas une protection aux entreprises. La C€ mettra donc en place ces fameux tribunaux indépendants où les juges seront des envoyés des multinationales où les Etats auront pratiquement 250% de "chance" de perdre les procès intentés par les entreprises, sans possibilité de faire appel! Et pas question de voir le petit peuple s'immiscer dans ces affaires, si Monsanto veut implanter des OGM, il le fera. Si Big Pharma veut commercialiser un néo-Mediator, il le fera sans que la France bronche. Si Total veut augmenter de 100% le prix de l'essence, il le fera tranquillement, c'est horrible! Et si untel veut procéder à une privatisation forcée des services de santé, il y a de grandes chances pour que ça passe, alors qu'à l'inverse, la nationalisation sera presque considérée comme illégale, donc exit l'idée de récupérer notre eau, nos autoroutes, nos services de télécommunications, voire même la Banque de France!

Au delà de disposer d'un fort pouvoir judiciaire, les entreprises pourront ainsi faire ce qu'ils auraient pu faire via le traité ACTA: imposer ses produits dans la vie de tous les jours, déposer des brevets pour absolument tout. Du coup, ce sont les artisans, les agriculteurs, ou même les petites entreprises de médicaments génériques qui devront soit s'adapter, soit couler, c'est cool ils ont le choix; de ce fait, on peut presque affirmer que les grosses boîtes auront la mainmise sur l'existant: les semences, animaux, toutes les ressources seront à elles, si elles usent bien des nouvelles lois du traité, car elles sont bien évidemment au dessus des lois nationales, au même titre que les lois des traités infâmes de Lisbonne, de Maastricht et de Rome.

Donc qu'est-ce que le peuple attend pour envahir les bâtiments de la Commission €uropéenne, pour prendre s'assaut l'Assemblée Nationale ou même l'Elysée? Il s'agit d'un sujet grave et ce qu'il en découlera si ce traité et ratifié: la privatisation des Etats longtemps prédite. Est-ce bien trop conspirationniste pour les petites gens affalés devant la TV?  

Sources:

lundi 16 décembre 2013

Un bulgare détruit sa maison car il ne pouvait plus payer l'hypothèque.

Sans âme et sans coeur, car ils ne jurent que par l'argent et la réussite personnelle, les banksters ont déjà mis à la rue plusieurs millions de personnes dans le monde pour défaut de paiement de leurs hypothèques en saisissant leurs maisons. Ce qui arrivera bientôt chez nous si des lois permettant à ces crapules de ramasser nos économies en ne faisant rien passent. 




Le site "les moutons enragés" a publié un article provenant du blog "Endoriot" traitant d'une famille bulgare de la ville de Lovech devant faire face à cette situation: renoncer à sa maison parce qu'il ne pouvait plus payer son hypothèque. Face à l'indifférence du directeur de la banque de la ville de Teteven qui avait laisser une semaine pour laisser la maison vacante, l'homme de la famille a décidé de détruire sa maison et de la livrer devant la banque, en morceaux, par camion, pour la remettre à son nouveau propriétaire. Vu que le terrain n'est pas inclus dans le contrat d'hypothèque, rien ne l'obligeait à laisser sa maison sur ledit terrain, une sacrée quenelle à l'égard du directeur qui a dû tirer une drôle de tête!

Bon, ça me fait un petit peu rire mais il s'agit là d'un malheur qui peut arriver à n'importe quelle personne soumise aux banques. Aux U.S.A., voir des milliers de familles perdre leur habitat est monnaie courante, surtout avec la "crise" de 2008, vu que la Federal Reserve Bank a permis aux citoyens américains de mettre leurs maisons en hypothèque afin de succomber aux délices du matérialisme mammonique.

Je rappelle que la Bulgarie est en passe d'entrer en zone €uro dans pas longtemps, par obligation (le seul billet de 5€ nouvellement imprimé contient la preuve de la future entrée de l'Etat bulgare), mais ce n'est définitivement pas le moment pour eux, les pays de l'Est étant gravement touchés par l'influence de la Troïka €uropéenne.

Source:

vendredi 13 décembre 2013

Les banques pourront ponctionner vos épargnes en cas de crise!

Les banques, c'est le loto: on ne sait jamais qui sera le prochain pays à être ruiné. Après le monumental vol bancaire en Chypre, et après l'annonce du F.M.I. de vouloir taxer les épargnants européens à hauteur de 10%, les représentants de l'U€ (et non pas les représentants du peuple européen, nuance!), ont établi un accord constitutionnellement illicite mais qu'importe: la banque a toujours raison.


Pour éviter que les Etats ne s'endettent davantage au moment où il faudra sauver les banques, alors qu'il est plus judicieux de les laisser couler, l'U€ met à contribution, et sans nous en parler, les épargnants, petits ou grands... L'accord, scellé le 11 décembre au nez et à la barbe du peuple encore une fois, consiste à autoriser les banques à couvrir ses éventuelles difficultés avec l'argent à sa disposition.
Qu'est-ce que ça veut dire en gros? Que dès Janvier 2016 (initialement 2018 mais la Banque Centrale €uropéenne en a décidé autrement), les banques pourront, en cas de crise grave, dont la faillite, se servir dans nos dépôts pour couvrir les éventuels trous, c'est ce qu'on appelle un "Bail-in". Aujourd'hui, ce sont les Etats et donc l'argent du contribuable qui servait à reboucher les plaies bancaires (le Bail-Out), c'est ce qui était arrivé au début de la "crise de 2008", les Etats €uropéens a dû prêter cet argent qu'ils ne reverront jamais aux banques qui approchaient de trop près le ravin financier, mais cette mesure ne sera appliquée qu'en cas de crise mineure...

Dans les DEUX cas, c'est notre argent qui y passe, et peu importe les gens en place, c'est toujours le peuple qui doit réparer les conneries volontaires des banksters! La dette illégitime qui doit être remboursée par la totalité des impôts sur le revenu; les sauvetages bancaires également faites avec notre argent, pourquoi? Parce que les Etats empruntent à d'autres banques justement pour en combler une autre, et cet emprunt sera bien entendu additionné à la dette susnommée... 

Et la question est: trouvez-vous ça normal? On traîne de force ce boulet de la dette depuis les guerres napoléoniennes et on trouve le moyen de nous priver d'une partie de notre patrimoine pour le compte de crapules qui ne savent pas gérer l'argent correctement. D'autant plus qu'on est pas à l'abri: les banques savent maintenant qu'en cas de faillite, bibi sera là pour réparer tout ça, donc ils en profiteront pour en faire toujours plus! Un engrenage interminable dans lequel il convient d'en sortir le plus vite possible! Surtout que 2016 est encore très proche, deux ans passent vite, et après le triste épisode chypriote, préparons-nous à voir nos liquidités disparaître en fumée à moins de sortir toutes ses économies des banques et de crier un bon coup!

Source:

jeudi 12 décembre 2013

SIDA: le virus a été créé en laboratoire.

Maintenant, ce n'est plus un secret pour personne: certaines maladies (pour ne pas dire la majorité) ont été créées artificiellement pour plusieurs raisons: vendre les vaccins à un prix ne défiant pas toute concurrence, puisque le géant Big Pharma a le quasi-monopole du marché médicamenteux; mais aussi et surtout pour procéder à une réduction de la population mondiale, du pur malthusianisme. Pour rappel, ce sont des gens comme le mafieux David Rockefeller qui prônent un contrôle et une réduction de la population à 500 millions ou maximum un milliard de personnes sur Terre, ça fait peur.
 
 
 
A l'instar des dernières grippes (aviaires et porcines), dont les vaccins rendaient encore plus malades qu'un atteint de la grippe de saison, il y a une autre maladie, bien connue de tous, qui ont poussé certaines personnes à enquêter sur sa véritable origine: le virus du SIDA.
Médiatisée dans les années 1980, ce virus n'est toujours pas éradiqué et c'est ce constat qui m'a poussé à me poser plusieurs questions: ce virus existe-i-il vraiment? Ce virus vient-il vraiment de la nature? 
 
Si le virus existe bel et bien, on ne peut plus, à ce jour, nier qu'il est issu de recherches en laboratoire, le SIDA n'est ni plus ni moins qu'une création humaine! Dans "Le blog des séropositifs en colère", un document provenant de la Librairie des archives du Sénat confirme et prouve que le virus du SIDA ne provient pas de l'Afrique mais du Département de la Défense des Etats-Unis! A en croire la traduction de ce document, le virus du SIDA n'est rien d'autre qu'une arme politico-éthnique destinée à l'extermination de la population "noire", toujours par pur malthusianisme.
 
Grâce aux nombreuses campagnes de vaccination survenues dans les années 1970 et avec le concours de l'Organisation Mondiale de la Santé, le virus implanté dans les vaccins a infecté des millions d'africains qui en ont "bénéficié". La suite appartient à l'histoire puisque ce virus est partout dans le monde, grâce aux élites comme Rockefeller qui n'en pouvait plus de voir la population mondiale croître. Qu'on le veuille ou non, le SIDA n'est pas la résultante du hasard, c'est une extermination programmée et à long terme de la population, et les instigateurs de cette opération sont très patients et ce sont toujours les mêmes, on les retrouve dans toutes les magouilles de la planète!
 
A ce jour, il n'existe toujours pas de traitement permettant l'éradication de ce virus, ou alors il est sous-clé quelque part dans un coffre-fort aux U.S.A., mais en attendant, on collecte de l'argent pour une cause largement perdue d'avance, on organise tous les ans la "Journée mondiale de la lutte contre le SIDA", des personnes sont rejetées à cause de l'immunodéficience...elle est où la lutte là-dedans? Ca se dégrade d'années et années et pendant ce temps, du fric se fait, des poches sont remplies et des personnes meurent, elle est belle la Modernité.
 
Je vous poste également cette interview du Dr. Etienne de Harven sur l'arnaque du SIDA, bon visionnage ;)
 
 
 
 
Sources:
 

mercredi 11 décembre 2013

Le Sénat a validé, comme un bon toutou, la loi sur la programmation militaire.

Il y a quelques jours, j'ai partagé une information capitale issue de l'excellent site La Quadrature du Net: la loi sur la programmation militaire 2014-2019. Elle était en pleine lecture pas plus tard qu'hier et je viens d'apprendre sur le site Korben.info que la loi a été validée par le Sénat, repère de brigands, de voleurs, de carriéristes, de planqués et de profiteurs.



Que va-t-il se passer maintenant? Une nouvelle autorité de régulation sera mise en place, exactement comme HADOPI: la CNCIS, ou Commission Nationale de Contrôle des Interceptions de Sécurité, sauf que les personnes qui composeront cette Commission ne plaisanteront pas. Pour faire la comparaison, HADOPI passerait presque pour un gentil...

La Commission, dont le président sera "bien évidemment" nommé par le Président de la Ripoux-blique française, sera indépendante de l'Etat français et donc du peuple. On devra, sans rien dire, laisser ces gens farfouiller nos données, sachant que cette autorité, contrairement à HADOPI, ne ciblera pas des particuliers, mais fera une collecte massive des informations sur le réseau! Tout sera intercepté, collecté et de tout endroit: F.A.I qui devront collaborer, les réseaux sociaux, les boîtes mails (et là il faudra que vous vous mettiez sérieusement au chiffrement des courriels..), etc.

Seuls des agents du ministère de la Défense, de l'Intérieur et des Finances, tous dirigés par des franc-maçons sionistes, pourront collecter vos données mais cela fait des agents de trop. D'autant plus que la CNCIS aura les pleins pouvoirs pour procéder à ces contrôles, puisque rien ni personne ne pourra contrôler les activités de cette Commission, ni même interrompre celles-ci... Le Président aura beau avoir le droit de nommer le chef de la CNCIS, c'est le seul rôle qu'il aura auprès de cette autorité, un peu comme le CSA.

Je ne m'étonne même pas tellement c'est gros comme une maison: l'affaire des écoutes de la NSA ont poussé les politicards à faire passer cette loi le plus discrètement possible, sans consulter le peuple et on vient après me parler d'une démocratie juste et impartiale? Ça me fait bien rire! Cette loi votée et approuvée par tout le monde en 4ème vitesse est la preuve du complot contre le peuple: tout ce que vous faites sur vos tablettes, smartphones, PC, Mac et même consoles sera analysé par une institution que l'Etat ne gère pas, c'est elle qui va gérer des agents de l'Etat, à l'image de l'U€ qui gère de manière indépendante ses nations!

Il n'y a plus que deux choses à faire: se soumettre à Big Brother ou alors se soulever et arrêter cette mascarade. Ne comptez même pas sur la Justice pour espérer quoique ce soit: les agents mandatés par le CNCIS n'auront même pas besoin d'une autorisation pour scruter vos activités, c'est trop facile sinon!

Sources:



 

mardi 10 décembre 2013

Godfrey Bloom, européduté anglais, prédit une insurrection au Parlement.

Les politiciens sont toujours les premiers à nous donner des leçons sur la manière de gérer notre argent, sur notre conduite à adopter, sur comment vivre. Mais ils sont les premiers à faire l'inverse de ce qu'ils disent et personne ne dit rien: peu ou pas d'impôts à payer, une retraite pépère après avoir passé des années à mentir au peuple; des avantages de fous et ils parlent de se serrer la ceinture? C'est abominable...Heureusement, certaines personnes qui côtoient ces hurluberlus leur rappellent la réalité et que le peuple, à force d'être pris pour un bétail docile, finira par couper des têtes.




C'est ce que prétend cet eurodéputé, Mr Godfrey Bloom, qui rappelle à l'ensemble de ses collègues que l'Union €uropéenne n'est qu'une fumisterie destinée à ruiner les petites gens pour enrichir grassement ceux qui sont à la tête de ce super-Etat européen. Pendant que nous payons toujours plus de taxes et d'impôts à longueur d'années, les élites travaillant à la Commission €uropéenne et au Parlement jouissent d'avantages de fous que l'on ne peut même pas imaginer.

Mr Bloom les liste brièvement: retraites non-imposables, plafond sur les plus grosses fortunes, pas d'impôts sur le revenu, j'ajouterai même que les députés touchent à chaque fin de journée de dur labeur une prime de présence de 300€...même si l'on ne vient que 3 minutes avant la fin de la journée! La classe moyenne touche des salaires de misère, il y a 10 millions de pauvres en France, et on nous explique qu'une personne comme Rachida Dati, se fait 300€ par jour de travail en plus de son salaire mirobolant même si elle ne vient qu'à trois minutes de la fin? Hé beh, ça doit être dur le boulot de député...

C'est ce qui permet à Mr Bloom de confronter ses collègues à la dure réalité: le peuple en a assez de tout ça, les €urosceptiques se font heureusement de plus en plus nombreux et il a le courage de dire que "Les gens vont venir vous pendre, et ils auront raison". Il a conscience de la situation insurrectionnelle, un jour viendra où le peuple européen ENTIER viendra faire justice eux-mêmes et des centaines de têtes vont tomber, en commençant par le sommet de la pyramide €uropéenne. Ce phénomène s'étendra à échelle mondiale, et là, je ne donne pas chère de la FED, de Wall Street tout entier, des dictateurs illégitimes africains qui permettent aux entreprises privées de piller les ressources, ça va exploser de partout et c'est ce qu'il faut!

dimanche 8 décembre 2013

Colonisation moderne de l'Afrique

L'Afrique, un continent qui regorge de tellement de ressources que l'on peut se demander s'ils ne réussiraient pas à se débrouiller mieux que l'Europe toute entière. Bien sûr que si, mais les colonisations multiples ont transformé ce continent si riche en décharge à ciel ouvert, et c'est loin d'être terminé! A tous les crédules qui pensent que les pays africains sont libres et indépendants, vous vous trompez lourdement: ces pays, dans leur quasi-totalité, sont encore sous influence coloniale, principalement britannique et française, enfin...de la part des entreprises privées étasuniennes, britanniques et françaises, comme on a pu vous le démontrer des centaines de fois quand la France est entrée "en guerre" au Mali, en Libye etc.




Ce dessin est à LUI SEUL la preuve que l'Afrique est toujours sous la domination occidentale, sauf que les forces d'occupation ne sont plus des armées coloniales, mais des entreprises majoritairement privées qui sont là pour pomper au maximum les ressources abondantes, comme le pétrole, le bauxite, le diamant, l'or ou encore l'uranium. 

Le nouveau gagnant du loto africain qui a le ticket pour laisser entrer la France est la République Centrafricaine, et quand on sait que ce pays regorge d'or, de diamants et d'autres pierres précieuses, on se dit que ce serait pas mal d'aller y faire un tour et d'implanter une belle usine du type "Areva" ou "Bouygues" pour extraire tout ça tranquillement, comme au Mali.

Et pour ceux qui pourraient se demander pourquoi les dirigeants ne font rien, je leur répondrai que ceux-ci sont parfaitement au courant de ces pillages intempestifs, pire: ils sont complices. D'après Sophie Coignard, dans le livre "Un Etat dans l'Etat", ainsi que de très nombreuses sources, la quasi-totalité des pays africains sont dirigés par des initiés à la franc-maçonnerie, aussi bien à la G.L.N.F. (Grande Loge Nationale Française) qu'au G.O.D.F. (Grand Orient de France)! Qu'est-ce que la Franc-Maçonnerie fait là-bas, si ce n'est pour exercer un contrôle total du continent aux milles saveurs minières? 

A noter qu'il est difficile pour les peuples africains de se révolter réellement, puisque les pays sont infiltrés à la fois par des agents de la C.I.A. qui ont un oeil sur tout ce qui se passe, mais aussi par des organisations pseudo-terroristes financés par les Etats-Unis (par la FED) pour faire peur aux habitants, ce qui provoquera à tous les coups une ingérence de la part des occidentaux pour soi-disant "lutter contre le terrorisme", comme ce fut le cas au Mali et comme ça sera le cas en Centrafrique ou chez le prochain gagnant du loto.

La décolonisation n'a jamais eu lieu, c'est clair et net, les pays sont dépouillés jusqu'au sang pour les seuls intérêts de la finance apatride et des multinationales, c'est donc ça la définition de la Démocratie et de la Modernité?

Sources:


 

jeudi 5 décembre 2013

Vers une surveillance généralisée d'Internet en France, ou un ACTA national?

Vous vous souvenez d'ACTA, le soi-disant Accord Commercial Anti-Contrefaçon? Que je résume: il s'agissait d'un traité international mis au goût du jour en 2008 grâce aux révélations de Wikileaks, qui prônait la lutte  contre la contrefaçon, la défense et le renforcement des copyrights, et qui punirait tout contrevenant sans forcément passer par la case "juge". Or, on a découvert avec le temps que la "lutte contre la contrefaçon" n'était qu'une façade car ACTA confèrerait plus de pouvoirs aux industriels privés comme la criminelle entreprise Monsanto,  la meutrière Big Pharma et surtout les grosses maisons d'éditions et de disques; en leur permettant de mettre la main sur le contrôle d'Internet, en surveillant tout ce qui s'y passe, en transformant les Fournisseurs d'Accès en véritables brigades "anti-contrefaçon" traquant les téléchargements illégaux, en faisant fi du principe fondamental de la Neutralité du Net, qui est sensée garantir l'anonymat des personnes surfant sur le Web. 

ACTA était mort en enterré en 2012 par le Parlement €uropéen qui a majoritairement voté "NON" à ce traité liberticide, au vu des multiples manifestations populaires dans tous les pays de l'U€. Il est intéressant de noter que plusieurs députés €uropéens français, comme Rachida Dati, avaient voté "OUI" avant de déclarer le contraire pour ne pas se faire pendre sur la place publique.




Alors quoi? On prend le cadavre et on recommence, façon Frankenstein! Je vous avais parlé du projet INDECT, qui avait pour but d'instaurer de façon accrue une vidéo-"protection" de tous les pays de l'Union €uropéenne, et du monde entier à terme, dans le but de lutter contre "le terrorisme" qui est quasiment inexistant. Et on apprend sur l'excellent site "La Quadrature du Net" qui avait autrefois lutté contre ACTA, que l'Assemblée Nationale française a voté en première lecture une loi permettant la surveillance d'Internet en France, encore sous le prétexte fallacieux de "prévenir la criminalité et garantir la sécurité des citoyens".

On se rappelle que Nicolas Sarközy de Nagy-Bocza voulait faire ça après l'affaire Mérah, le 11 Septembre français. Cette fois, c'est un projet d'essence militaire qui veut surveiller en temps réel et de capturer n'importe quel information de n'importe quel réseau et de n'importe quel citoyen, sans recourir à la Justice et sur simple demande écrite. Ce qui diffère d'ACTA (ou pas?), c'est que c'est pour le compte de différents ministères, ce qui ne changent a priori rien, puisque les ministres concernés sont presque tous franc-maçons et agissent toujours pour l'intérêt de privés.
Nous assistons donc, encore une fois, à la volonté de nos élites de contrôler nos moindres faits et gestes sur nos machines, puisque le contrôle d'Internet a toujours été l'une des plus grosses priorités de nos gouvernements qui se sont succédé.  On apprend déjà par Snowden que la National Security Agency (N.S.A.) nous espionne tranquillement alors que c'est une égence américaine, qu'ils se mêlent de leurs fesses...et quelques temps après, on apprend que le Parlement veut faire surveiller nos réseaux, encore une fois. Ce sont des gens qui ne savent pas ce qu'est Internet et son réel pouvoir, d'où leur envie farouche de se l'approprier, mais il en est hors de question, il faut que ce projet de loi soit rejeté en seconde lecture sinon, on peut dire adieu à nos libertés individuelles!

Source: La Quadrature du Net

mercredi 4 décembre 2013

L'Islande aide son peuple au lieu des banques!

Non content de faire l'affront de refuser l'Union €uropéenne, l'Islande étonne toujours avec une série de mesures financières destinées à renflouer...les islandais! En zone €uro, il est impensable qu'un Etat puisse aider le peuple financièrement, puisque l'excuse de la "dette" paralyse les gouvernements et les force à rembourser perpétuellement l'usure sur les multiples emprunts.




Quelques années après le refus des citoyens islandais de rembourser la dette publique, l'emprisonnement d'une partie des responsables de la faillite de quelques banques du pays, le nouveau gouvernement a fait quelque chose d'impossible chez nous: tenir une promesse capitale de campagne! On peut presque en avoir la larme à l'oeil! Les citoyens islandais avaient encore une lourde charge qui pesait sur eux: une dette issue des crédits immobiliers. En effet, en combinant l'importante inflation qui a frappé le pays ainsi que la dévaluation important de la couronne islandaise, les dettes immobilières sont devenues plus lourdes à assumer. 

L'une des promesses de campagne du gouvernement était d'alléger une grosse partie de ces dettes, et c'est ce qu'il fit en la diminuant de maximum 4 millions de couronnes, selon le montant emprunté, soit 24.400€ par tête islandaise! Ce qui est loin d'être anodin puisque la mesure, étalée sur quatre ans et coûtant 900 millions d'€uros, représente 9% du PIB du petit pays nordique, mettez ça à l'échelle de la France, ou mieux encore, des Etats-Unis, ce serait énorme! Une telle mesure est économiquement très bonne et saine pour les habitants qui bénéficieront d'un meilleur pouvoir d'achat, puisque partiellement lavés de ses dettes, mais celle-ci profitera également aux banques puisque les clients retrouveront le statut de "solvable", il n'y aura donc plus trop de manque à gagner pour les banques, aujourd'hui nationalisées depuis la faillite de celles-ci.

Surtout que l'Islande bénéficie d'un droit que les pays de l'U€ ne jouissent plus depuis un bon moment: le droit de battre monnaie. En effet, depuis la nationalisation de la Banque Centrale Islandaise, seul le gouvernement, et donc le peuple, qui a le droit de créer la monnaie s'ils veulent. S'il le souhaite, cette mesure peut être financée via leur Banque Centrale à taux nul et donc facilement remboursable pour limiter les risques d'inflation monétaire, par le biais de taxes ou d'impôts pour faire disparaître de la circulation l'argent créé, c'est à eux de voir et de profiter de ce droit inhérent au peuple!

Sources:


 

dimanche 1 décembre 2013

Les origines de la secte des Témoins de Jéhovah

Voici là encore une vidéo très très intéressante sur les origines des "Témoins de Jéhovah". Vous savez, ces personnes en costard-cravate généralement assez âgées qui viennent sonner à votre porte pour vous prévenir d'un quelconque Jugement Dernier, qui vous persuadent de l'existence de Dieu en vous donnant des prospectus et qui vous demandent de réfléchir avant un autre passage. Maintenant, ces témoins se font de plus en plus jeunes et s'habillent de manière quelconque, se fondant ainsi dans la masse, il est presque impossible de les discerner dans certaines villes. Mais comment cette organisation a-t-elle vu le jour et pourquoi? Ce mini-documentaire tend à vous apporter plusieurs réponses.




D'emblée, on vous apprend que ce sont les Rothschild, bien évidemment, qui seraient à l'origine du financement de la société WatchTower, fondée par Charles Taze Russell, franc-maçon Libre et Accepté revendiqué et fondateur du groupe des "Etudiants de la Bible". Cela fait un peu trop pour un simple fondateur d'une société

La dynastie Rothschild sont aussi ceux qui ont "acheté" les terres qui serviront plus tard, en 1947, à créer un Etat connu de tous et ce de manière illégitime: Israël. D'ailleurs, sachez que c'est James Armand de Rothschild qui a financé la construction de la Knesset, le Parlement de l'entité sioniste. Tous ces éléments font de la dynastie Rothschild les coupables clairs de la situation actuelle en Israël: les colonisations restées impunies, les massacres de palestiniens au nom du sionisme et j'en passe. Le tribunal de Kuala-Lumpur vient d'ailleurs de déclarer qu'Israël était coupable de crimes contre l'humanité, comme quoi, tous les Etats ne sont pas aveugles.

Charles Russell, colonisé par le sionisme et financé par la dynastie la plus riche du monde et qui possède énormément de Banques Centrales de par le monde, permit la création de la secte actuelle des "Témoins de Jéhovah", afin de servir les intérêts et les projets des Rothschild et du sionisme.

Pourquoi "secte"? C'est dans ce livre que sont décrites toutes les dérives de ce groupe ultra-grandissant et exceptionnellement riche, grâce à notamment l'argent ramassé et au financement de la société WatchTower, donc des Rothschild.

Ceci n'est que le chapitre 1 d'un long documentaire, mais il suffit à comprendre que la dynastie Rothschild sont au cœur de pratiquement tous les scandales et complots de l'ère moderne. Leur motivation n'est pas seulement financière puisqu'ils contrôlent la Finance mondiale , elle est également politico-religieuse et tout est vérifiable, plein de documents, comme celui révélé par un ancien "frère" du 33ème degré dans la vidéo.

samedi 30 novembre 2013

L'Union €uropéenne va financer une armée de trolls pour calmer les "€urosceptiques".

Voici une interview très intéressante de Nigel Farage, membre du parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui nous révèle que le saint-Empire €uropéen va débloquer des fonds pour financer une armée de "trolls" afin de calmer et faire taire les "€urosceptiques" sur les réseaux sociaux. Comme par hasard au moment où de plus en plus de citoyens européens songent à la sortie de la zone €uro et à quitter l'Union €uropéenne afin de se refaire une santé car je ne le dirai jamais assez: l'Union causera notre ruine si on ne change pas les choses.

Nigel Farage, député €uropéen, nous révèle cette information sur l'armée de trolls sortie tout droit des "têtes pensantes" de Bruxelles et nous livre son point de vue sur l'Union €uropéenne, qu'il juge instable, injuste et illégitime. Déjà, en finançant une telle armée, l'U€ enfreint une de ses propres lois: ne jamais débloquer de fonds pour les pays de la zone €uro et donc ses habitants; mais est-ce que les patrons de l'U€ ont besoin de règle pour régner sur leur Empire?




Ils peuvent faire tourner la planche à billets tant qu'ils veulent pour faire taire des gens comme moi, ils n'y arriveront pas. C'est clairement une preuve supplémentaire que ce super-Etat €uropéen est une dictature et rien d'autre. Je rappelle que deux des pères fondateurs de cette Union, Robert Schuman et Jean Monnet, avaient des liens très étroits avec la Central Intelligence Agency (C.I.A.), organisation meurtrière et anti-démocratique qui sont là pour servir les intérêts des élites! 

Ce sont les Etats-Unis (comprendre la Federal Reserve Bank, Rothschild, Rockefeller, etc.) qui ont financé la construction de ce super-Etat dans le but d'avoir la mainmise sur la politique des Nations membres, et ce à travers les traités de Maastricht et de Lisbonne, ce dernier étant, je le rappelle, illégitime, Mr Farage le redit également lors de son interview.

Il sera facile de les débusquer, ces trolls, à travers toutes ces personnes qui disent que "l'U€ c'est bien, c'est le futur, ça rapproche les peuples, blabla", puisque ceci n'auront aucun argument réel à donner, comme on le voit souvent dans des pseudo-débats où un opposant va forcément s'énerver et étaler d'insultes et de calomnies son adversaire, une technique classique mais toujours efficace. L'appât du gain va très vite attirer de nombreux candidats car l'argent est roi, l'argent est divin, il faut en ramasser, quitte à vendre son âme aux diables de la finance apatride!


mercredi 27 novembre 2013

Actualité: La vraie dette publique de la France s'élèverait à 5.000 milliards d'€uros!




Ca résonne comme une claque dans la figure, mais au fil du temps, on apprend à vivre avec. Selon le compteur installé sur ce blog et selon toutes les données officielles, la dette publique de la France tourne autour des 2.000 milliards d'€uros, ce qui est énorme. Mais c'est sans compter la dette que BFMTV qualifie de "hors-bilan" car elle correspondrait à des engagements à venir.

Ils mettent surtout le doigt sur l'un des sujets qui fâchent de notre société: les retraites des fonctionnaires qui sont pour la plupart faramineuses. Un quart des pensions de retraites sont financés par les cotisants actifs (ceux qui travaillent et qui ont une belle mention "cot. IRCANTEC"sur leurs bulletins de salaire, par exemple), donc qui paie les trois quarts restants? Hé bien le contribuable via les différents impôts et ce n'est pas prêt de s'arrêter. 

Attention, il ne faut pas mettre tous les fonctionnaires dans le même sac, on parle ici des plus hauts gradés de l'Etat, qui touchent déjà des salaires mirobolants en ne faisant presque rien et en déclarant qu'ils sont mal payés (n'est-ce pas, Mr Guaino?), qui ont aussi des voitures de fonction, qui n'ont presque pas de loyer à payer, bref, tous les avantages qui font rêver le petit peuple, mais qui coûte sacrément cher au contribuable, aussi modeste soit-il.

D'ailleurs, le journaliste déclare que "l'impôt, c'est la contrepartie de la dépense publique", ce qui est en théorie exact. J'espère juste qu'il ne place pas l'impôt illégitime sur le revenu dans le lot puisqu'il sert uniquement à payer l'usure sur la dette que l'Etat s'acquitte chaque année et qui correspond au même montant (50 milliards d'€uros en moyenne), c'est plus la TVA, qui représente 55% des recettes de l'Etat, qui finance les dépenses publiques, avec l'impôt sur les sociétés, la fortune, la succession et bien d'autres taxes.


dimanche 24 novembre 2013

"Franc-maçonne": le livre qui fait réagir.

Bien des livres parlent du sujet de la franc-maçonnerie, mais peu décrivent en détail ce qu'il se passe dans les loges, vu que les initiés sont tenus de garder leurs appartenances au secret. Un livre en particulier, dont je parlerais prochainement car lu, "Un Etat dans l'Etat" de Sophie Coignard, a déjà fait réagir les plus influentes personnalités de France, cette journaliste est spécialisée dans les secrets de la société moderne. Aujourd'hui encore, un autre livre fait vivement réagir les gens, francs-maçons ou non, écrit cette fois par une ancienne "soeur".




Il s'agit du livre "Franc-maçonne" d'Isabelle Duquesnoy. On apprend sur le blog de l'Express que l'auteur était une ancienne initiée à la GLFF (Grande Loge féminine de France), obédience née en 1952 d'une union maçonnique féminine de France, car les femmes n'étaient que très rarement acceptées dans les autres grandes obédiences (Grande Loge Nationale Française, Grande Loge de France ou Grand orient de France), et à la loge "Droit Humain", loge mixte, à la suite de sa démission de la GLFF. Elle démissionna aussi de la loge DH, sachant qu'elle n'a jamais atteint le 3ème degré d'initiation à la Franc-maçonnerie: le grade de maître.

Ce livre, qui se veut être un mélange de polar et de journal intime qui retrace son parcours dans les loges, et ça n'a apparemment pas plu à beaucoup de "frères" car l'auteure a reçu par le biais des réseaux sociaux, de sa boîte mail et de son téléphone des menaces et insultes évidemment anonymes, le libre n'étant en librairie que depuis le 3 Octobre de cette année! Elle a également reçu des félicitations pour le courage dont elle a dû faire preuve en écrivant son bouquin, car elle traite vraiment tous les détails de son initiation, mais également ce qu'elle a pu observer et qu'aucun "profane" (non-maçon) ne pourra voir comme ça.

Elle parle notamment de bizutages, d'humiliations physiques ou morales, d'infantilisation (ce que les gouvernements veulent aussi instaurer soit dit en passant, vu qu'on nous prend pour des gamins avec leurs lois liberticides et pseudo-sécuritaires...). Elle confirme également ce que bon nombre de "conspirationnistes" pensaient: une personne exemplaire, c'est un maçon sans tablier, et pas simplement une personne formidable. Le livre "Un Etat dans l'Etat" nous apprend par ailleurs que les personnes les plus élevées socialement, que ce soit députés, sénateurs, grands patrons de grosses sociétés, et même ministres sont pour la plupart des franc-maçons, pareils pour leur entourage au travail. Elle se met également à comparer les degrés de gravité des défauts chez les non-initiés et chez les maçons: selon Mme Duquesnoy, la jalousie est bien pire chez les franc-maçons, ainsi que le favoritisme. On le voit beaucoup dans le monde du travail avec le piston de la part d'un père par exemple, qui installe son gosse à une place alors qu'il n'a pas forcément les capacités, en maçonnerie, c'est bien pire, puisqu'être un "frère" est un atout non-négligeable pour viser un poste important, peu importe où, alors on peut imaginer les tensions existant entre plusieurs initiés si tous veulent le même poste.

 Étant donnée qu'elle n'a jamais été élevée au rang de maître, Mme Duquesnoy ne peut pas deviner comme ça ce qu'est réellement la franc-maçonnerie, vendue comme une "quasi-religion" qui permet aux initiés de partir en quête de spiritualité et de connaissances sur le pourquoi de la vie et tout le bazar. Elle faisait partie de ce qu'on appelle "une loge bleue", qui représente uniquement les trois premiers degrés d'initiation: compagnon, apprenti et maître. C'est seulement à partir du quatrième, lorsqu'on sort des loges bleues, que l'on peut voir le vrai pouvoir maçonnique dans le monde, surtout en France. 

La GLFF est la plus grande obédience maçonnique féminine dans le monde, au vu de la difficulté encore ressentie aujourd'hui par les femmes à intégrer les obédiences principales, pourtant relativement puissantes, mais l'auteure ne fait pas de distinction entre les loges qu'elles a fréquentées et toutes les autres, le mode de fonctionnement est toujours le même et l'esprit de toujours plus imposer sa vision du monde est présent dans chaque obédience. 

Je ne sais pas si je vais me procurer ce livre prochainement, ayant encore quelques ouvrages de grande importance à terminer et à vous résumer, mais il se pourrait qu'il soit sur ma liste. :)

lundi 4 novembre 2013

Que s'est-il passé au cours de ce mois d'Octobre?

Wahou! Nous venons de vivre un mois d'Octobre plutôt mouvementé, très très mouvementé. Et c'est avec plaisir que je ferai un point sur ce qui s'est passé, mais pas seulement les actualités officielles qu'on nous sert à la télé ou dans les journaux, il y aura aussi les actus que j'ai lu sur Internet et qui sont plus ou moins croustillantes. L'heure de la révolution populaire est proche, plus proche qu'on ne peut le croire et les gens se demandent enfin s'il n'y a pas un truc qui cloche chez les élites qui nous gouvernent, et ça fait plaisir, mais parallèlement à ça, certaines actualités sont plus sombres.
Octobre, le mois de Halloween qui colle bien avec ce qui va suivre, car certaines actualités peuvent faire frissonner, que ce soit en France ou à l'étranger. Commençons par la France:
La fameuse taxe française de 15.5% sur certains plans d'épargne, avec en bonus, une rétroactivité de celle-ci jusqu'en 1997! A lire ici c'est assez drôle car nous avons la preuve que le gouvernement manipulé a peur du peuple. En effet, étaient concernés par cette grosse taxe pour ne pas dire "impôt" les PEL, les PEA, l'épargne salariale et l'assurance-vie, seule cette dernière subira la loi de la taxe selon notre cher Ministre du Budget Bernard Cazeneuve. 
Pourquoi un tel recul? La réponse est toute simple: la grogne des petits épargnants qui jugent injuste une telle mesure, et à juste titre! Déjà, les banquiers vous mettent limite la pression pour ouvrir ces Plans d'Epargne, et en plus, ce serait pour voir presque un cinquième s'envoler comme ça, pouf! Le gouvernement a fléchi en invoquant un risque d'inconstitutionnalité, bah évidemment, puisqu'il s'agit tout simplement de racket et il est puni par la loi. 
Les titulaires d'assurance-vie seront les seuls à payer cette immonde taxe et là évidemment, deux clans se forment: ceux qui veulent une suppression claire et nette de la taxe; et ceux qui veulent que ce soit juste de taxer tous les moyens d'épargne, heureusement moins nombreux mais malheureusement plus abrutis.
A l'instar de la fameuse mesure du F.M.I. qui, elle, n'est pas encore reconsidérée, ni appliquée, les sous récoltés de ce racket géant servira à désendetter le pays. Je le répète, cette méthode est vouée à l'échec car les lois régissant les pays de l'U€ mais aussi la France à part entière empêchent un désendettement car la dette et les intérêts engendrés ne sont mathématiquement pas résorbables, un point c'est tout. Il suffirait de supprimer trois articles de loi pour s'en sortir, mais c'est largement contraire aux intérêts des élites apatrides.

L'écotaxe dite "bretonne", j'admets avoir cru qu'il s'agissait d'une petite mesure, mais force est de constater qu'il s'agit d'une tentative de ruiner la Bretagne et d'en faire un "quartier de payeurs". En lisant plusieurs articles, et principalement celui-ci, on se rend compte que cette écotaxe est plus salvatrice que l'impôt illégitime sur le revenu. Elle est la résultante de plusieurs contrats entre l'Etat et diverses entreprises privées, encore une fois. Celle que je vise tout particulièrement est Ecomouv', détenue aux sept dixièmes par Aurostrade, entreprise italienne. D'ailleurs, une affaire louche de contrat onéreux en cas d'abandon du projet écotaxe pourrait encore ruiner les français, puisque comme stipulé dans cet article, l'annulation du contrat de l'écotaxe coûtera à la France entre 800 millions et un milliard d'€!!! 
Vous plaisantez j'espère? Donc qu'est-ce qui se passe, nous serons quand-même taxés? Parce que ce milliard doit sortir de quelque part et si c'est pas de notre poche, ce sera encore un énième emprunt auprès de la banque Lazare ou Rothschild qui sera garni d'un taux usuraire faramineux! En gros, j'en déduis qu'écotaxe ou pas, ce serait couru d'avance que le peuple se soumette au paiement, mais les bretons ont déjà commencé à faire le ménage, comme on peut le constater ici, les bretons ont décidé de se servir de leurs mains et de montrer qu'ils coopèrent à l'écotaxe...en détruisant un portique. Viendra ensuite le tour de certains radars et autres portiques. Certes ça a coûté à l'Etat avec nos sous, mais il fallait pas chercher le peuple breton avec cette seconde tentative de racket.

Le procès de Dieudonné M'Bala M'Bala. Si j'en parle, c'est que les médias mainstream ne le font pas alors je me dévoue. Le 17 octobre, l'humoriste Dieudonné M'Bala M'Bala, Dieudo pour les fans, est convoqué au Tribunal de Grande Instance à Paris pour...une chanson. Il fallait vraiment l'oser celle-là, puisque cette chanson, titrée "Shoananas", se moque avec humour de la commémoration de la Shoah. 
Une chanson quoi! Alors, le rap merdique où l'on traite les fonctionnaires de police, le Moktar de Vincent Lagaf' qui est bourré de clichés racistes envers les arabes, ça passe, mais parce que c'est Dieudo qui chante et qui se moque d'un événement qui se serait déroulé il y a pratiquement 70 ans, hop, le gnouf? Surtout qu'il risque 20 jours fermes et ayant vu des vidéos de fans, ils vont certainement refaire la Prise de la Bastille! Ils évoquent "incitation à la haine raciale et à l'antisémitisme"...déjà, je croyais que l'antisémitisme était une forme de racisme justement, alors pourquoi séparer ce terme de la globalité de la "haine raciale"? C'est un peu comme la LICRA ou "Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme" qui, clairement, affiche l'antisémitisme comme le plus criminel des racismes, il faudrait qu'on m'explique.
Le procès ne s'est pas passé sans actions puisque les fans de Dieudo se sont retrouvés confrontés, devant et à l'intérieur de l'édifice judiciaire, à la très dangereuse LDJ (Ligue de Défense Juive), une sorte de milice largement soutenue par le lobby sioniste du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) qui organise des dîners dont notre gouvernement est fréquemment convié. La LDJ qui provoquaient largement les fans de Dieudonné, poussant même le bouchon en voulant les attaquer, à l'extérieur ou à l'intérieur du Tribunal, d'où la forte présence des forces de l'ordre. Vidéo de la confrontation intra-muros au TGI de Paris.
Petite anecdote concernant la LDJ, elle est interdite aux Etats-Unis, pays de la vente libre d'armes, de la Federal Reserve Bank et du FMI, ce qui peut donner une opinion sur l'hostilité de ce groupe. 

Le Sénat des Etats-Unis qui hausse le plafond de la dette. je pensais que la chute du dollar allait commencer à la fin du mois, comme l'avaient prédit certains économistes mais comme par hasard, le Sénat trouve un accord pour permettre à l'imposteur Obama et à son Trésor d'emprunter jusqu'au 7 février. Ceci permettrait, officiellement, de financer les serives fédéraux des USA et aussi d'attendre qu'un vote au Congrès se fasse à la fin de l'année. Les Etats-Unis ont une dette, d'après ce site, de plus de 17.000 milliards de dollars, soit plus de 54.000 $ par tête américaine! On nous parlait d'un "Shut-down" des Etats-Unis, car le précédent plafond de la dette était de 16.400 milliards de dollars, je trouve ça "miraculeux" qu'un compromis fut trouvé à 15 jours de l'échéance.
Les politiques qui composent le Congrès et le gouvernement US savent très bien d'où vient cette dette colossale et comment ils ont pu passer d'une dette nulle à l'époque d'Andrew Jackson à une des plus grosses dettes du monde. Les responsables de ces coups bas se situent sur leurs terres, à la FED créée au su et au vu de tout le monde, mais aussi à Londres, dans le quartier de la City. Londres est la maison-mère de la finance, la maison mère de pas mal de banques privées situées à Wall Street, le quartier du veau d'or! 
D'ailleurs, on apprend ici que le seul acheteur officiel de Wall Street, c'est la FED, dont les actions sont détenues par les plus grandes banques de Wall Street et par des financiers sans scrupules, tels Warburg, JP Morgan, Rockefeller et bien évidemment Rothschild. Comment voulez-vous que les USA s'en sortent avec des pourritures pareilles? Le marché n'existe pas, c'est de l'abstrait! La Bourse est une hérésie c'est évident, ça ne joue que sur de la spéculation, rendue plus facile avec la désindexation globale des devises depuis 1973! 
Malgré ce compromis, l'inévitable reste à venir, à savoir l'effondrement total du dollar, et a fortiori de l'€uro, que les élites tentent de sauver en nous ruinant toutes les secondes.

Avec ces actualités, je ne parlerai pas en détail de la guerre en Syrie, qui oppose les gens d'en haut à l'un des derniers pays souverains de ce monde, et de plus en plus d'éléments montrent que les soi-disant opposants au régime syriens ne sont pas exempts de reproches faits à l'égard de la population syrienne. D'ailleurs je le dis, le combat est cette fois perdu d'avance pour les élites, pourtant vainqueurs de la Libye, devenue un vrai dépotoir où règne le désordre (c'est ça la "liberté" tant vantée), car:

  • Israël, entité sioniste illégitime et colonialiste, est pratiquement seul. Les Etats-Unis, habituels chiens d'Israël, ne sont plus d'attaque à mener la guerre en Syrie, ce qui pousse la colère de l'Etat hébreu. Il faut savoir qu'Israël est l'ennemi de la Syrie, du Liban, anciennement la Libye, et surtout de l'Iran. Pour note, aucun état de l'U€ ne critique la politique néo-coloniale du sionisme, ça n'existe pas!
Ce mois d'octobre fut bien mouvementé et la question que je pose est la suivante: Hollande, notre Président élu par défaut, tiendra-t-il jusqu'à sa deuxième année de mandat? Avec tout ce qui se passe en France et dans le monde, j'aurai tendance à penser qu'il est sur la sellette, en espérant que le temps me donne raison!
      
Au passage, petite note: je ne suis pas antisémite, toute forme de discrimination, que ce soit raciale, religieuse ou sexuelle, doit être combattue. Il y a un autobus de différence entre l'antisémitisme et l'antisionisme, pas d'amalgame ;)

lundi 14 octobre 2013

Réaction sur la possible taxe de 10% du F.M.I. sur les épargnants européens.

Nous y sommes enfin! Le Fonds Magouilleur International (F.M.I.) a décidé qu'il était temps que les petites gens n'aient plus d'argent de côté, du moins, il émet la possibilité de nous retirer notre argent si durement gagné. On apprend sur le site BFMTV que le F.M.I. préconise l'instauration d'une taxe de 10% sur les épargnes des ménages européens... En gros, ces tricheurs de la finance, ces diables de la banque veulent ponctionner 10% sur chaque livret d'épargne ouvert dans toute l'Union €uropéenne, que vous ayez 100€ ou le plafond (15.000€ en moyenne), il y a 10% qui sautent. 




Quelle est la raison d'une telle taxe? Parce que oui, faut trouver le prétexte qui sensibilisera au maximum le peuple sans qu'ils bronchent de trop; alors le F.M.I. préconise cette solution pour limiter l'endettement des pays au maximum, et je dois avouer que ça se passe de commentaires tellement cette raison manque de crédibilité.

Christine Lagarde, qui est la nouvelle patronne du F.M.I. depuis la démission du porc sexuel DSK, joue largement avec les nerfs des gens, qui en ont plus qu'assez de subir les plans d'austérités, les hausses d'impôts et l'instauration de taxes. Cette taxe, qualifiée de "super-taxe" par certains internautes, n'est qu'une mascarade pour encore plus nous appauvrir, puisque la dette ne sera JAMAIS limitée, elle continuera au contraire à croître si on ne fait rien. Madame Lagarde sait pertinemment, comme vous et moi à présent, que la dette n'est due qu'à deux articles des deux traités européens de Maastricht et de Lisbonne, instaurés de force pour faire plus "moderne" et entamer la marche vers le "progrès". Pour rappel, les articles qu' j'incrimine sont:

  • L'article 104 du traité de Maastricht de 1992.
  • L'article 123 du traité de Lisbonne de 2008.

Ces articles interdisent simplement les pays signataires de créer leur propre monnaie ou de recourir à leurs banques centrales, les ménages et les entreprises sont aussi concernés par cette restriction. L'article 123 du traité de Lisbonne inclut dans le lot l'interdiction aux Etats, ménages et entreprises de recourir à la très démoniaque Banque Centrale Européenne pour un quelconque financement. Seules les banques privées ont ce privilège si convoité, qui empruntent à taux très petit, pour ensuite prêter à taux usuraire élevé, histoire de se faire énormément de sous et aussi de ruiner les "emprunteurs".

C'est exactement comme ça que marche l'économie actuelle dans l'Union €uropéenne, et c'est déjà comme ça que la France fonctionnait à partir de 1973, depuis l'instauration de la loi du 3 Janvier 1973 sur la Banque de France. Valéry Giscard d'Estaing et le rothschildien Georges Pompidou ont été l'instigateur de cette pratique crapuleuse. 

Vous voulez désendetter les pays membres de l'U€? Commencez par abroger ces deux articles, annulez les parties illégitimes des dettes publiques (quasiment toute quoi) et on en reparle plus. Et puis, qu'est-ce que le F.M.I. vient faire dans cette histoire de taxe? Il a grandement contribué au surendettement des pays de la zone Euro! Rappelez-vous, lorsque la France avait prêté plus de 53 millairds d'€uros à la Grèce, qui nous a "forcé" à faire ce prêt? Hé bien le F.M.I. pardi!

Des questions se sont posées: d'où venait cette somme, de quel chapeau l'a-t-on sorti? Et où il est maintenant? Les réponses sont simples: la France a lui-même emprunté cet argent auprès des banques privées, du style Goldman Sachs, Banque Rothschild, Banque Lazard, mais certainement pas de nos caisses vides depuis très longtemps! Quant à où il est, posez la question au F.M.I, puisque le prêt a été fait via cette institution! On a prêté l'argent au F.M.I. qui l'a prêté à la Grèce, garni d'un taux usuraire très lourd, et cette pratique est le hobby du F.M.I. ! 

Si vous ne comprenez pas ce qu'est le F.M.I. et ce qu'il a fait auparavant, lisez mon article sur le sujet, et pareillement, si vous n'avez jamais entendu parler du traité de Lisbonne ou de la loi du 3 Janvier de 1973, c'est par ici et par là que ça se passe, vous comprendrez que cette magouille internationale a été planifiée de longue date. La super-taxe de 10% est tout simplement du racket, celui ou celle qui dit que cette taxe est juste, est soit un ignare, soit un complice, c'est tout. Elle ne sert qu'à achever les ménages moyennement garnis, les seuls qui ont encore de l'argent de côté. Et qu'est-ce que j'apprends ce matin? Que le F.M.I. a donné sa bénédiction pour taxer en une seule fois les dépôts européens des 15 pays de la zone euro, ça ne sent pas autre chose que le brûlé là. 

Cette taxe sera instaurée quoi qu'il arrive, avec la complicité de la Commission €uropéenne et de la BC€, et elle ne servira qu'à engraisser les poches de nos élites, puisque la dette ne sera jamais résorbée comme ça, c'est mathématiquement impossible, puisque la dette est essentiellement constituée de sa propre usure. Les impôts sur le revenu en France, et son équivalent étasunien, l'I.R.S., ne représentent que l'usure sur les dettes respectives. Sans cette dette qui pèse sacrément lourd sur les états, les impôts sur le revenu n'auraient plus de raison d'être, puisqu'ils ne représentent qu'à peine 13% du budget de l'Etat français, la T.V.A. (55% environ) peut largement financer le peu de service public qui reste.

Ils parlent ensuite de 12.000 milliards d'€ de dépôts "dormants" dans les livrets. J'aimerais bien savoir d'où ils tirent ces chiffres puisque la loi interdit de communiquer le contenu des comptes bancaires à des personnes autres que les propriétaires de ces comptes, livrets ou non. Seuls les banquiers ont le droit de jeter un oeil à ces contenus. Si on ponctionne 10% de ces 12 mille milliards, ça ne résorbe même pas la dette illégitime française, alors celle des 15 Etats-membres de la zone euro, Grèce incluse, je n'ose pas imaginer. 

Par contre, ils ne parlent que d'un prélèvement unique, ce qui est un peu ambigu, car est-ce la ponction ne sera faite qu'une seule fois dans la durée, ou sera-t-elle faite une fois par an? Dans tous les cas, si je dois servir à quelque chose, je préconise à mon tour une mesure bien plus utile: videz l'intégralité de vos livrets d'épargne et mettez les ailleurs, soit dans vos comptes courants, soit vous les cachez. Ne jouez pas au Jérôme Cahuzac, vous allez vous attirer le FISC chez vous, mais surtout, ne laissez pas ces vipères voler tout ce que vous avez durement gagné, ça n'est pas à nous, français comme allemands ou belges, de payer cette dette que nous n'avons pas demandé. Le soulèvement est proche et semble inévitable, si ça peut sauver vos meubles, il est temps!

mardi 1 octobre 2013

Présentation du livre "Retour à Outreau" de Jacques Thomet

Le sujet sur les affaires pédocriminelles est un sujet que je n'ai jamais traité jusqu'à présent tant elles sont nombreuses. De l'affaire Fourniret en passant par l'affaire Emile Louis jusqu'à la très célèbre affaire Dutroux, dont plusieurs éléments incriminent de plus en plus la famille royale belge qui seraient mêlée dans un réseau pédocriminel dont Marc Dutroux serait en fait le bouc émissaire. Il y a toujours cette histoire de loup solitaire alors que les affaires se multiplient au fil des ans et parmi celles-ci, il y en a une qui a marqué à vie les pauvres victimes, les rares magistrats honnêtes qui ont tenté de boucler cette affaire par la condamnation  pure et simple des antagonistes, mais aussi la France entière, qui reste très partiellement dans le mensonge: l'affaire Outreau.





Ce livre, écrit par Jacques Thomet, ancien rédacteur en chef de l'AFP et ancien journaliste, est une véritable contre-enquête sur l'affaire pédocriminelle la plus violente en France. Cette petite ville d'Outreau, au nord de la France, restera à jamais marquée par les atrocités perpétrées envers de jeunes enfants. Cette affaire n'a pas montré tous ses dessous à la masse collée devant la télé, car il est impensable maintenant d'en discuter, "à la mémoire des victimes, non mais t'as pas honte" dira-t-on si on tente d'en débattre, alors qu'énormément d'éléments, de preuves et de témoignages sont passés à la trappe par les autorités concernées car ça n'en a pas l'air, mais tout comme l'affaire Dutroux, nul doute que l'Etat est mêlée à ce scandale.

Dans cet ouvrage, l'auteur aura eu le cran de contacter les victimes de cette affaire, tous bassement indemnisés par l'Etat en regard des événements, et aura relu toutes les archives (plus de dix-mille pages!) de manière chronologique afin de partager à un maximum de gens le pourquoi de certaines zones d'ombres, et surtout, le pourquoi du laxisme de la Justice actuelle lorsqu'il y a le moindre nuage d'une affaire pédocriminelle, tous hurlent "ah non! pas encore un Outreau!" lorsqu'un enfant veut porter plainte envers un ou des parents qui le violent avec d'autres gens, c'est un constat navrant. 

Ce livre de 334 pages se compose en six grands chapitres, chacun détaillant une partie précise de l'affaire Outreau, ainsi que les personnes impliquées, aussi bien les victimes que les coupables, les sujets principaux sont:

  • L'affaire Outreau en général. L'auteur traite en détail des événements survenus dans l'habitat des Delay, dont les parents ont été reconnus coupables après avoir hérité du statut de "victimes" par leurs avocats. En recueillant le témoignages des vraies victimes de cette affaire, il a pu retranscrire le déroulement de celle-ci, du début à la fin, en passant par les différents procès, ainsi que la barbarie que ces pauvres enfants ont subi.
  • La mis en lumière du plus grand culot de la défense, représentante des agresseurs: inverser la situation. Ils ont mis en doute la parole des enfants tout au long des procès afin de les décrédibiliser et les mettre dans le box des accusés! Pseudo-experts en psychologies, médecins et avocats ont tour à tour "montré" que les enfants étaient tous inaptes à témoigner correctement. Ces victimes ont été la risée de la défense qui en ont pris un coup, aussi bien mentalement que physiquement puisqu'ils ont été de nouveau confiés à leurs parents psychopathes!
  • La manière dont l'affaire Outreau a été occultée dans les pays étrangers, on parle quand-même de 66 adultes impliqués dans ces horreurs et de 54 enfants battus, abusés et victimes! Comment ce scandale a pu rester inconnu aux yeux de toute l'Europe entière, voire du monde entier? Même dans certaines régions française, cette affaire est reléguée au rang de "faits divers", seulement "divers"?
  • Les trois affaires dites "Outreau Bis", qui sont restées inconnues du grand public! Pourtant, il s'agit de trois affaires mêlant à la fois quelques victimes et quelques agresseurs de l'affaire principales! Les policiers, magistrats, experts et médecins ont occulté ces trois affaires pourtant importantes, mais l'auteur les met en lumière pour montrer l'évidente relation qu'elles ont avec la Tour du Renard, théâtre des atrocités. Pour ma part, il s'agit, dans l'ensemble, clairement d'un réseau pédocriminel plus sophistiqué qu'il n'y paraît.
  • Et enfin, le plus intéressant, la relation entre l'Etat, du moins une certaine élite  qui est mouillée jusqu'au coup dans cette affaire, et les violeurs. Au lieu de simplement condamner à perpétuité les criminels, les monstres qui ont commis ces horreurs envers les enfants et donc de soutenir les enfants et les indemniser comme il se doit; l'Etat a fermé les yeux pendant un bon moment sur cette affaire, la Justice elle-même n'a pas voulu chercher à comprendre lorsque des preuves évidentes se présentaient sur ses bureaux, que ce soit l'affaire Outreau ou une de ses ramifications "Bis". Des preuves détruites, des vidéos cachées, tous les éléments qui montrent que nos dirigeants étaient au courant et qu'ils n'ont rien dit ou fait.

Cette affaire restera à ce jour une bombe à retardement, malgré le caractère mineur qu'on lui a donné malgré la gravité des actes perpétrés à l'encontre des enfants. Est-ce "juste" d'avoir fait passer les enfants pour des menteurs aux yeux de la cour et de la France entière? Est-ce juste que Myriam Badaoui, la mère des enfants Delay, ait pu bénéficier d'une remise de peine d'un tiers alors qu'elle a été condamnée à 15 pauvres années de prison et qu'en plus, elle puisse se permettre de partir en vacances dans les Pyrénées faire la bomba et en plus, voir ses enfants à Rennes et se faire payer le taxi? Est-ce vraiment ça, la Justice française? 

C'est comme dans les collèges: on exclut un pauvre premier de la classe solitaire parce qu'une armée de loubards ont mis à dos ce qu'eux-mêmes ont fait; et parallèlement on est "obligé" de garder au collège le pire élève qui soit car on prendrait le risque de se faire incendier par la famille?

Et des affaires de pédophilie, il y en a pourtant toute une ribambelle, mais on prend bien soin de les dissimuler, tellement les dossiers sont lourds. Il y a moyen de trouver des noms connus de pédophiles invétérés, comme Frédéric Mitterand qui avait déclaré "Au dessus de 14 ans, c'est dégueulasse!", et il a sa petite retraite de ministre tranquille. Plus vous faites de cochonneries, plus les élites vous adoptent, et nous devons accepter tout ça sous peine de passer pour un "rebelle", "fouteur de trouble", ou alors l'insulte la plus grave: "conspirationniste".

Pour conclure, je vous partage cette vidéo qui compile les différentes conférences de Jacques Thomet, l'auteur, sur son livre. Bon visionnage ;)